Juste un mot…

Il y avait l’Olt, il y a le Lot. Les bateliers qui descendaient le bois de châtaignier et la houille vers l’Atlantique et remontaient vers le Rouergue le vin du bordelais et le stockfisch ont cédé la place aux touristes qui peuplent les gîtes, visitent les sites et pagayent dans leurs canoës.

On ne se baigne jamais deux fois dans la même rivière,

dit Héraclite d’Ephèse pour signifier la fluidité du devenir et l’inconsistance de la prétendue réalité. En cela, il s’oppose à l’Ecclésiaste qui affirme qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil et considère les changements apparents qui nous impressionnent comme de simples reflets de surface qui n’affectent en rien l’immobile stabilité de l’être.
Les eaux puissantes et majestueuses du Lot, qui étreignent dans leurs méandres romantiques les forêts d’Entraygues, les vignes du Fel et les murailles de Gironde, peuvent aider la réflexion du philosophe à résoudre cette vieille contradiction ontologique. Les productions économiques et les marchandises ne sont plus les mêmes que dans les siècles passés mais la rivière reste source de richesse et créatrice d’activités qui constituent une culture propre à sa belle vallée.


Si, par la pensée spéculative, on dépasse les modifications liées, dans le cours de l’histoire, aux progrès des techniques et à leurs conséquences économiques, on s’aperçoit que le Lot demeure, à travers les époques, un garant d’équilibre entre nature et culture, un lieu de rencontre et d’intégration de groupes humains d’origines très diverses et un ferment de civilisation. Il semble nous dire qu’Héraclite et l’Ecclésiaste ont raison tous les deux et nous invite à réconcilier les contraires.
Plus qu’un simple élément de la nature, il est, pour ceux qui vivent sur ses rives, une véritable personne. Leurs yeux émerveillés contemplent une superbe rivière et, plus profondément, leur coeur reconnaissant devine la présence d’une âme.

Louis GOMBAUD

Les Cahiers

Il n’y a aucun commentaire.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  
Please enter an e-mail address

9 Partages
Partagez9
Tweetez
Partagez
+1