La Cançon de la Valòia

La Tintin del molin

Aqui una cançon de molinièr. I avia fòrça molins tot al long dels rius et tanben de la rivièra. Los molinièrs eran de personnas plan importantes. Lo monde lors portava de praticas particulièras : se serian metut de costat una part de la farina, que fasai passar per un trauc de la mòla que s’apela « l’ifèrn » ! D’aco venia lo bruch del molin quand tornava : « rauba, rauba ! »
Dins la cançon que seguissa, lo molinièr  a pas rauba de farina mas s’es plan tracha, de son biais, de la jove damaisèla que venguèt a son molin per far moldre… e que s’en torna, semblaria, plan contente !
Le tin-tin du moulin

Gérard Pertus

Voici une chanson de meunier. Il y avait beaucoup de moulins tout au long des ruisseaux et aussi de la rivière. Les meuniers étaient des personnages très importants. Les gens leurs prêtaient des pratiques particulières : ils se seraient mis de côté une part de la farine, qu’ils faisaient passer par un trou de la meule qui s’appelait « l’enfer » ! De là venait le bruit du moulin quand il tournait : « vole, vole ! »
Dans la chanson qui suit, le meunier n’a pas volé de farine mais il s’est bien occupé, à sa façon, de la jeune demoiselle qui est venue à son moulin pour faire moudre… et qui s’en revient, semble-t-il bien contente !  

Ont vos anatz filheta que sètz tant del matin ?
– Ièu m’en vau far farina al vòstre bèl molin.

Repic :
Tin-tan ladira tintena, tintan ladiran tintan.

Ò la polida grana que fa vòstre jardin.
Lo temps que se molina, m’asseti se vos plai.

La bèla es endormida al tin-tin del molin.
– Revelhas-vos la bèla que vòstre sac es plein.

Ò la doça farine que fa vòstre molin,
N’ajessi qu’una grana la viendriái moldre aici !

Où allez-vous fillette qui êtes si matinale ?
– Je viens faire de la farine à votre grand moulin.

Refrain :
Tin-tan ladira tintena, tin-tan ladiran tintan !

Oh la jolie graine que fait votre jardin.
Le temps qu’on va la moudre, je m’assois s’il vous plaît.

La belle s’est endormie au tin-tin du moulin.
– Réveillez-vous fillette car votre sac est plein.

Oh la douce farine que fait votre moulin.
N’aurais-je qu’une graine, je viendrais la faire moudre ici !

ARTICLES RÉCENTS

Entraygues, sa région et sa base de canoë

ENTRAYGUES Sa région et sa base de Canoë Depuis 37 ans, du canoë kayak est proposé sur le Lot, à partir d'Entraygues. Cette activité, d’abord sportive, est devenue touristique et sportive, avec une concentration sur les mois...

Guy Brunet

GUY BRUNET L'homme qui fait son cinéma Guy Brunet est un homme courtois, chaleureux, à l’écoute de son interlocuteur et, en même temps un peu méfiant, il craint de se « faire rouler dans la farine », de se « faire avoir »,...

Le musée Champollion

S’il est un personnage qui méritait absolument d’inscrire son nom sur le fronton d’un musée, c’est bien Champollion ! S’il est une ville qui se devait de l’accueillir, c’est, évidemment, sa ville de naissance, Figeac

Le Lot

le Lot est un « sillon de vie » en même temps qu’un trait d’union, « une sorte de dieu déchu dont, à notre insu, nous ne nous serions pas exonérés de l’antique grandeur ».

Valòia d’Òlt

Gérard Pertus nous présente Valòia d’Òlt. Une chanson de Patric, le troubadour du vingtième siècle. Une chanson en l’honneur de notre belle rivière, en langue occitane

PUBLICITE

Nous aimerions vous dire un dernier mot:

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire les Cahiers de la belle vallée sur le web, et nous nous en réjouissons. Nos publications de qualité ont un coût.  Nous sommes une association à but non lucratif , nous ne sommes rattaché à aucun groupe industriel. Les Cahiers de la belle vallée sont totalement indépendants. Pour nous aider à faire vivre la culture, l’Histoire, les Arts et le Patrimoine de la belle vallée du Lot, votre soutien est précieux

Uxellodunum

En 51 avant JC, après la défaite d’Alésia, toute la Gaule est occupée par l’envahisseur romain…Toute ? Non ! Un petit village peuplé d’irréductibles gaulois résiste encore et toujours à César

Billet philosophique 2

La population de Decazeville et des localités qui l’entourent nous donne une leçon de vie. Sous d’autres formes, avec un nouveau type d’entreprises qui utilisent de nouvelles technologies et fonctionnent sur un nouveau mode d’organisation

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *